Eric Besson : le point Internet

Publié le par Ben

Besson, de bonnes choses, comme des plus obscures. Commençons par les bonnes choses :

Premièrement, le contenu accessible à tous les internautes et non aux abonnés de certains FAI

L’accessibilité de certains contenus et medias sur Internet ne doit en aucun cas dépendre du FAI.  La proposition d’Eric Besson de ne pas laisser Orange et Canal+ de pouvoir fournir du contenu en exclusivité à ses abonnés au détriment des autres usagers d’internet est une excellente chose.  Besson parle, à juste titre, du principe « d’éviction du consommateur ».  En effet, le principe du web repose sur la philosophie de l’accessibilité pour tous au contenu en ligne.

Cela bien sûr ne rentre pas dans le cadre de ces deux débats encore d’actualité comme le modèle économique des plateformes de consultation de contenu multimédia ni encore celui du taux de pénétration de l’internet parmi la population française. 

L’exemple concret est celui du FAI Orange qui proposera à ses abonnés uniquement le visionnage en ligne de certains matchs de foot. Cette méthode est celle de la « vente liée » dont Besson souhaiterait proscrire ce type d’offre commerciale sur le web.

Deuxième bonne  chose : Permettre aux foyers les plus modestes de bénéficier d’internet.

Autrement dit augmenter le taux de pénétration de l’internet en France par des aides de l’état. Concrètement, l’état débloquerait des aides réservées aux foyers les plus modestes.

Pour les choses obscures maintenant, ou deux questions plutôt. J’ai déjà fait un billet là-dessus mais j’estime nécessaire de le rappeler.

La première est l’idée que l’Etat doit s’investir dans l’internet , pis, Besson fera  intervenir l’ARCEP et le CSA dans le cadre d’une action sur les offres liées, ce qui est une excellente chose. Mais cette intrusion de ces deux organismes s’arrêtera elle uniquement à cela, n’ouvre t’elle pas des portes pour un avenir au bénéfice d’un contrôle institutionnel plus important de l’internet ?

La seconde est l’idée qu’Internet résoudra le problème économique : surement pas ! Des phrases du genre « un nouveau Bretton Woods » en accélérant la mise en place d’infrastructures qui permettra l’accès au haut débit pour tous est exagérée d’une part, d’autre part un peu mensongère puisque en majorité ce seront les acteurs privés qui s’occuperont du renouvellement des infrastructures notamment par la mise en place de la fibre optique.  Pour les grands travaux à l’initiative de l’Etat, ce n’est donc encore pas ça…

Publié dans Politique et internet

Commenter cet article