Texte Ant-piratage : le Sénat a tranché !

Publié le par Ben

Le Sénat, l’institution des vieux sages sur la problématique moderne d’Internet. Apparemment cela n’a pas posé de problème pour cette assemblée de décider de pouvoir couper la connexion Internet du « fraudeur ». j’ai cru comprendre qu’il y a eu une légère modification et que l’internaute pourra quand même conserver sa messagerie (très à l’ouest les sénateurs quand on sait que les populations les plus modestes utilisent surtout les services en ligne, leur mail n’étant pas d’une utilité importante) … et si l’évolution technologique le permet…

 

Bref,  on peut toujours relativiser et se dire que cette sanction ne sera effective qu’après un mail et un courrier recommandé, et aussi que quelque part on peut être contre le piratage…

 

… Mais, ce qui me dérange dans cette histoire : 1)   quand la connexion est piratée (n’oublions pas que même dans le cadre d’une connexion WEP protégé il existe des failles de sécurité) 2) Un fichier sera crée puisqu’il faut bien répertorier ces « fraudeurs », 3) que votre connexion peut être légalement surveillée, bref...

 

Et enfin, n’oublions pas que de nouveaux procédés de téléchargement gratuit seront proposés par les hackeurs, qui seront aussi bien au fait technologique (c’est leur boulot me diriez vous), mais aussi légale ! Je peux partager mes fichiers dans mon FTP avec qui je veux par exemple, ou le transfert par paquet proposés par les P2P peuvent être source de faille juridique…

 

Que fera l’Etat quand de nouveaux moyens de partage de fichiers gratuits apparaîtront et réussiront à être techniquement optimale et légalement acceptable ?


Créadit Image : Wikimedia

Publié dans Société et Internet

Commenter cet article