Mr. Jérôme Bourreau-Guggenheim : TF1 modère

Publié le par Ben

Sur le site Internet de TF1, à la section TF1 et vous, la réponse de TF1 a connu un certain succès … caché : en s’expliquant sur la raison du licenciement Jérôme Bourreau-Guggenheim, la chaîne française leader a modérer de façon assez expéditive les commentaires qui suivaient leur réponse.

 

On y voit au jour d’aujourd’hui que quelques commentaires, au mieux qui vont dans le sens de l’argumentaire de la chaîne, au pire qui ne sont pas trop nuisible pour son image de marque.

 

Très curieuse réaction à l’heure du web 2.0, qui se devait d’être l’apothéose du débat démocratique. Enfin bref, ils n’ont tout de même pas réussi à tuer le débat : des groupes Facebook ont été crées à l’occasion de cette modération excessive et surtout en soutien à Jérôme Bourreau-Guggenheim.

 

Peut être que certains commentaires ne respectaient pas les conditions générales d’utilisation, peut être…

 

Le modérateur a-t-il fait une erreur en faisant un excès de zèle qui pourrait porter du tort à TF1 ? Il semblerait que non : Même sur Facebook les groupes consacrés ne remontent pas trop. En fait, de manière générale, l’affaire semble se calmer d’elle-même sans que beaucoup de monde s’en préoccupe. Pas beaucoup d’histoire autour de ça donc…

Publié dans Politique et internet

Commenter cet article

Hugues+Vessemont 14/05/2009 21:13

Il fut un temps ou les patrons exigeaient que leurs ouvriers mettent le bon bulletin de vote dans l’urne. La mise en place d’un isoloir fut un des progrès majeurs dans la démocratisation du système politique. La sphère publique et professionnelle doit toujours être séparée des choix intimes , personnels et profonds des personnes. Il ne faudrait pas que, sous prétexte qu’on vive désormais en Sarkolande, les attitudes de sujétions serviles redeviennent la règle d’or.

Webax 11/05/2009 11:54

Je suis tout à fait d'accord avec vous, l'affaire n'est pas morte du tout. Mais il est vrai qu'en fin de semaine dernière, date à laquelle j'ai ecris cet article, les retombées sur FB n'étaient pas à la hauteur de l'indignation constatée. Mon objectif était aussi de rendre compte du fait que la mobilisation sur Internet n'était pas si évidente que cela (quelle que soit le sujet d'ailleurs), et que certaines affaires, qui ont pourtant un caractère grave, ne sont pas suffisamant relayées ou n'atteignent pas la mobilisation pourtant attendue...

showshoes 11/05/2009 10:56

enormément de commentaires sur l'affaire. Elle n'est pas morte du tout. D'autant qu'albanel a fini par retrouver l'auteur du mail transféré à TF1.